La loi Malraux et les autres solutions de défiscalisation

Si la loi Malraux offre de bonnes perspectives de rentabilité, il existe néanmoins d’autres solutions de défiscalisation qui méritent de s’y intéresser de plus près.

Loi Malraux ou Loi Pinel

La Loi Pinel est un dispositif de défiscalisation dans l’immobilier neuf. Dans les faits, vous effectuez l’acquisition d’un bien éligible et respectez certaines conditions. Ces dernières se concentrent principalement sur la location du bien. Il faut alors le louer sur 6, 9 et 12 ans. Les réductions d’impôts sont alors proportionnelles à la durée de location. Elles sont respectivement de de 12, 18 et 21 % du montant de la somme investie.

Déficit foncier ou loi Malraux

Pour pouvoir faire du déficit foncier, il faut que les charges que vous ayez à déduire dans votre imposition soient plus importantes que votre revenu brut foncier global. Au moment de la location, les ressources tirées des loyers sont imposées après des déductions relatives à certaines charges. Ces dernières correspondent aux charges non financières, en lien avec l’usage du bien immobilier. Les charges non financières comprennent :

  • Les frais en lien avec les agences immobilières
  • Les primes d’assurance
  • La taxe foncière
  • Les charges de copropriété etc.

Ensuite, les charges financières concernent :

  • Les intérêts d’emprunt sur une acquisition, amélioration ou réparation d’un bien
  • Les frais en lien avec lesdits intérêts
Loi Malraux et les autres solutions de défiscalisation
Gains générés sur les solutions de défiscalisation

SCI et SCPI

Une SCI est une Société Civile Immobilière. Elle facilite la gestion du patrimoine immobilier et permet de préparer plus efficacement la transmission. Dans une SCI, plusieurs personnes s’associent dans l’optique d’acquérir un bien immobilier et d’en tirer des revenus. Elle est administrée par un gérant, élu à la suite d’un vote avec d’autres associés. Les pouvoirs du gérant peuvent être définis communément entre tous les membres de la SCI. Par exemple, l’un des accords qui revient le plus souvent réside dans le fait que toute opération immobilière engagée par le gérant doit être soumise à l’accord antérieur des autres associés. Si la société réalise des bénéficies, les associés en percevront une partie, relative à leurs parts dans la SCI.

Une SCPI est une Société Civile de Placement Immobilier à plusieurs. En acquérant des parts de SCPI, vous mutualisez les risques avec les autres investisseurs et surtout, vous laissez la société gérer toutes vos formalités en lien avec la Loi Malraux. C’est en effet elle qui s’occupe d’acquérir le bien éligible, organiser les travaux de rénovations ainsi que de trouver locataires pour la période de location.

Comment choisir sa ville ? Où investir ?

Au moment d’investir en Loi Malraux, vous pouvez choisir de nombreuses villes. Il est important d’élire une ville d’acquisition qui possède certains critères spécifiques. La qualité du secteur sauvegardé peut en être un. La desserte en transports en commun de la zone peut en être une autre. Alors, comment choisir sa ville et où investir ? Cliquez ici pour en savoir plus.

Les villes éligibles qui se développent

Si certaines villes font office de valeurs sûres, d’autres peuvent se révéler être des bonnes opportunités pour investir en Loi Malraux. Des villes comme Nantes ou Montpellier permettent par exemple de réaliser d’excellentes opérations.

Catégorie :